Il y a une demi-lune, j'ai rêvé d'une civilisation étrange, qui s'était développée au delà de l'Océan qui nous sépare des grandes terres orientales. Ce monde ne correspondait en rien à l'histoire de Gaïa. Ni à aucun des peuples qui vivent au delà de l'archipel et dont on nous enseigne parfois les coutumes. Peut-être est-ce une civilisation du futur. Il m'arrive de faire des rêves prémonitoires, mais ils concernent généralement ma famille, mes proches, ou quelque chose de familier.

Le plus étrange dans cette civilisation, c'est qu'elle m'a semblé assez arriérée. En Atalantide, on nous apprend à respecter des coutumes qui n'ont pas court dans l'Archipel et accepter la différence des autres, même si ce n'est pas toujours facile lorsque celles-ci sont considérées comme barbares dans notre système de valeurs. Mais la façon de vivre de ce peuple était très étrange. Là où ils vivaient, il semblait faire encore plus froid que vers les confins nordiques de l'Archipel. Cela explique peut-être en partie, la dimension brutale et guerrière de leur civilisation. Une philosophie qui en Atalantide a ppartient à un passé révolu depuis plusieurs milliers de révolutions de Gaïa.

Au sein de ce peuples, Il existait une vie spirituelle, des croyances et certains étaient conscients d'une petite partie de leurs capacités mentales. Mais d'une façon très limitée par rapport à n'importe quel Atalante. Je ne crois pas que ces gens-là maîtrisaient la télépathie par exemple.

J'aurais vraiment aimé en savoir plus sur eux, mais mon rêve ne ressemblait en rien à une visite découverte de leur civilisation. Et si j'ai eu le temps d'enregistrer quelques détails sur leur façon de vivre et de retenir quelques impressions, j'ai très vite été précipitée dans des scènes d'une brutalité extrême. Une souveraine et ses deux filles étaient au centre de cette violence, tellement inutile, injuste et révoltante que je me suis réveillée tenaillée par une envie de vomir. J'avais rarement vu des choses aussi horribles dans un rêve et pour me purifier de ces abominations, je me suis laissée porter par mon inspiration.

J'ai couru à l'atelier de mon père et je lui ai chipé quelques chutes d'orichalque qui traînaient. Avec ses outils (je les remet toujours à la même place et la plupart du temps, il ne s'aperçoit même pas que je les ai utilisés) j'ai tordu les fines tiges d'orichalque pour en faire des entrelas, ces étranges noeuds que j'ai vus dans mon rêve. J'ai utilisé les turquoises, la pierre emblème de l'Atalantide que Bixen avait polies pour moi. Cette paire de boucles d'oreilles symbolisera pour moi la purification par les flots qui baignent l'Archipel des crimes commis sur cette reine et sa famille. Et elles portent le très beau nom de cette reine martyre que j'ai perçue dans mon rêve: Bouddicca.

CIMG0967

Le noeud d'orichalque de Boudicca

Descriptif: perles en turquoises et en bois, montée sur une estampe en forme de noeud celtique couleur bronze. 8€ en crochets, 9€ en clips (hors frais de port).

CIMG0921