Je crois que j'en étais restée dans mon récit au moment où Nerakhme avait accepté de tester ses capacités avec Domenka. Alors que Nerakhme et Domenka s'installent un peu à l'écart, j'en profite pour observer Euria. Encadré par de longs cheveux noirs, son visage en ovale donne une impression de grande sérénité. Son regard sombre est intense à chaque fois qu'elle le pose sur moi, mais il dégage beaucoup de bonté et par instant je sens percer une pointe de malice, qui rappelle que derrière sa réserve et son sérieux de prêtresse Laïleb, elle est aussi une jeune fille de mon âge. Même si je ne parviens pas à lire grand chose de ses pensées, je me sens à l'aise avec elle, en confiance. Je suis convaincue que ses intentions sont bonnes.

Accueillant mon observation peu discrète avec un sourire, Euria décide de rompre le silence.

« Ankha, puis-je vous poser une question?

- Bien sûr, Euria

- Domenka s'est concentrée sur votre amie, parce que les vibrations Mugit qu'elles a émises étaient très puissantes. Mais il n'y avait pas que sa capacité qui émettait dans cette pinède. »

Je la regarde sans comprendre.

« Il y avait la vôtre, Ankha, ajoute-t-elle calmement.

Cette fois je suis totalement, abasourdie. Mais elle poursuit sans tarder, comme si elle s'attendait à ma réaction.

« Vous arrive-t-il de faire des rêves étranges, Ankha. Ou d'avoir des visions lorsque vous priez un Dieu ou que vous méditez seule?

- Parfois, mais...

  • Vous savez que vous possédez un don de prophétie, Ankha..

CIMG1117

Je ne sais quoi lui répondre. Je suis consciente que c'est une prêtresse Laïleb en face de moi. Mais autant je me suis posée des questions sur la raison pour laquelle une personne comme Nerakhme n'était pas dans un Sanctuaire, autant il ne m'est pas venu à l'idée que je pourrais être concernée également. Mes capacités me semblent tellement... banales, insignifiantes par rapport à celles de Nerakhme.

« Vous êtes consciente de posséder ce don, insiste Euria, entre autres. »

Entre autres. Mais que veut-elle dire par là? Et puis, s'il m'est arrivé d'avoir mal au crâne lorsque Nerakhme tentait de maîtriser le déplacement d'un objet, je n'aurais jamais imaginé que quelqu'un puisse détecter mes dons de prophétie. Je me sens totalament décontenancée, alors que je regarde Euria, en ne sachant comment réagir.

CIMG1115

« La soeur qui est venue dans votre école quand vous étiez plus jeune ne vous a pas proposé de rejoindre un sanctuaire?, poursuit-elle sans relâche.

- Absolument pas.

- Vous êtes certaine qu'elle ne vous a rien dit, Ankha. Elle n'a pas demandé à rencontrer vos parents ou discuté avec votre enseignante?

- Je vous jure que je n'ai rien à vous cacher, Euria. Je peux comprendre votre réaction concernant Nerakhme, mais pour moi... Il ne s'agit que de rêves, de flashes, beaucoup de gens en ont.

- A des degrés divers. Je ne veux surtout pas vous mettre mal à l'aise, Ankha. Mais deux jeunes filles présentant des dons dans un même village et du même âge qui sont amies et ni l'une ni l'autre dans un sanctuaire, je trouve que cela fait beaucoup comme coïncidence. Est-ce que vos parents avaient des raisons de vous garder près d'eux? Sont-ils artisans et les aidez-vous?

Soudain, une image et quelques paroles traversent mon esprit. Je garde le silence, parce que cela ne me concerne pas, mais je viens de réaliser que Nerakhme n'a pas tout dit aux deux prêtresses. Et même à moi.

Domenka et Nerakhme me sauvent d'avoir à répondre, parce qu'elles viennent de revenir vers nous. Toutes deux arborent un visage grave, alors que Domenka prend congé de nous. « Qu'il en soit donc ainsi »

Depuis cette aventure, je n'ai cessé de fabriquer des boucles d'oreilles. Toutes me sont inspirées par Nerakhme et notre rencontre avec les prêtresses et contiennent ces petites plaquettes de nacre de différentes couleurs que j'associé à mon amie. Cette fois, ce sont les plaquettes cuivrées vers lesquelles je me suis sentie portée. Mais des trois paires que j'ai fabriquées, celle que je préfère est de loin celle à laquelle j'ai attaché les deux pendants en cuivre à la forme d'hippocampe que ma mère a bien voulu me céder.

CIMG1104

Ainsi que je vous le confiait plus tôt, Domenka et Euria ont pris congé de nous après l'apparté entre Nerakhme et Domenka, mais mon histoire n'est pas parvenue pour autant à sa conclusion. Ma conversation avec Nerakhme a été très animée alors que nous marchions le long de la côte pour rentrer chez nous après cette sur^prenante rencontre. J'en partagerai tous les détails avec vous prochainement. Mais maintenant, je dois vous laisser, parce que c'est demain le grand marché de Calabca et je dois préparer tous mes trésors pour les exposer sur le stand de ma mère. Les printemps est bien avancé, les pièces d'orichalque s'accumulent dans ma petite bourse en peau et le temps sera bientôt venu de les compter pour savoir si je peux avoir une petite chance d'aller étudier à l'académie d'artisanat traditionnel l'année prochaine. Je suis particulièrement enchantée de mes dernières créations et à chaque fois que je les regarde, j'ai l'impression de voir le visage de Nerakhme, serein et apaisé et non plus soucieux et angoissé comme il l'est souvent.

CIMG1093CIMG1103CIMG1116

l'éveil de Nerakhme

Descriptif: plaquettes métalliques cuivrées, nacres, perles en bois et fantaisie. Modèle 1 et 2: 7€ en crochets, 8 € en clips. Modèle 9€ en crochets, 10€ en clips (hors frais de port).

CIMG1119

De gauche à droite, modèle 1, 2 et 3